Comment apprendre à déguster un vin ?

Une main tenant un verre de vin.

Le vin est un alcool complexe qui mérite un peu de connaissance pour être pleinement savouré. Lors d’une dégustation, trois de vos sens seront sollicités. Comment les utiliser ? Dans quel ordre ? À quoi faut-il faire attention ? Nous vous détaillons dans cet article les différentes étapes à suivre pour apprécier de façon optimale votre vin.

Étape 1 : Se mettre dans de bonnes conditions

Tout d’abord, nous souhaitons souligner l’importance du lieu pour une bonne dégustation. Pensez à privilégier des endroits calmes, dépourvus d’odeurs trop prenantes et d’une bonne luminosité. Cela vous permettra de réaliser correctement les prochaines étapes décrites ci-dessous.

De plus, le choix du verre est également à prendre en compte. Si le verre « tulipe » reste le verre traditionnel pour déguster le vin, il existe toute une variété de formes de verre, chacun adapté à la dégustation d’un vin en particulier (voir notre article : « Choisir son verre à vin »). Quoi qu’il en soit, il est important d’avoir un verre à pied et de le tenir soit par le pied (la jambe) soit par la base (la cuvette) afin de ne pas chauffer le vin avec ses mains.

La carafe à décanter tient également un rôle primordial, notamment pour les vins rouges, puisqu’elle permettra au vin de libérer tous ses arômes.

Si nous accordons une grande importance à l’association entre mets et vin lors de nos dîners, une dégustation seule de vin requiert de ne pas être polluée par d’autres goûts qui viendraient fausser nos sensations.

Enfin, il est capital de suivre un certain ordre de dégustation et de commencer par des vins jeunes et terminer sur des vins vieux, plus tanniques et charnus, afin de ne pas saturer rapidement le palais.

Étape 2 : Prendre le temps d’observer

Dans un second temps, l’une des étapes indispensables d’une dégustation de vin consiste à admirer sa robe. Il s’agit donc de prêter un œil attentif à sa couleur, ses nuances et ses reflets.

Observer le vin face à un arrière-plan neutre, de couleur blanche, servira à retranscrire plus fidèlement sa robe. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, utiliser une feuille de papier positionnée à l’arrière de votre verre.
Cette étape vous permettra de déceler quelques indices précieux concernant le type de vin (le cépage), son ancienneté, sa teneur en alcool ou son degré de sucre.

Les reflets de la robe offriront des pistes sur l’âge du vin.
Pour un jeune vin rouge, les reflets ont davantage tendance à se rapprocher d’une couleur pourpre, cerise. Au fil des années, sa couleur évolue et tire vers des tons plus orangés, tuilés.
De même que pour le vin rouge, les reflets du vin blanc sont changeants selon le niveau d’ancienneté de la bouteille. Son nuancier varie entre un jaune pâle pouvant contenir des reflets verts au début, en passant par une couleur or, pour enfin s’arrêter sur un ambré, roux.

La robe du vin peut aussi s’avérer être un bon indicateur pour deviner sa provenance. Les vins produits sur la moitié ouest du pays, correspondant à un climat océanique, auront des caractéristiques différentes de ceux produits sur l’autre moitié de la France, correspondant plutôt à un climat continental. Les vins du Sud auront encore d’autres spécificités.

Les larmes peuvent aider à présumer l’origine du vin. Lorsque l’on fait tournoyer un vin dans son verre, une petite quantité du liquide adhère à la paroi ce qui provoque la formation de gouttelettes qui sont appelées larmes. Elles peuvent être fluides ou épaisses, grasses ou coulantes… et elles donnent des informations précieuses sur le vin, notamment sur sa teneur en sucre. En effet, un vin plus sucré formera des larmes plus lourdes et plus lentes.

Étape 3 : Sentir les arômes

La première étape, appelée premier nez, consiste à approcher le nez de son verre, sentir les effluves qui s’en dégagent et repérer si elles sont puissantes ou plutôt discrètes. Cette étape permet aussi de déceler si le vin présente un défaut.

Ensuite, on peut faire tournoyer le vin dans le verre afin de l’oxygéner et de le sentir à nouveau. Il s’agit du deuxième nez permettant de capter les arômes qui seront nouvellement apparues et qui se seront intensifiées.

Il existe 3 grandes catégories d’arômes : les arômes primaires qui sont issus du cépage ou du terroir, les arômes secondaires provenant de la fermentation du vin et, les arômes tertiaires qui se développent pendant le vieillissement du vin, en fût ou en bouteille.
Ces arômes sont répertoriés en 12 familles : les arômes végétaux, floraux, fruités, épicés, boisés, balsamiques, empyreumatiques (fumé, grillé, café, cacao,…), animal, de confiserie, fermentaires (bière, brioche, pain,…), minérales (pétrole, craie,…) et chimiques (acétone, alcool,…).

La rétro-olfaction est une méthode permettant de « sentir » les arômes du vin grâce à la connexion entre le nez et la bouche. Les arômes suivent une trajectoire à l’arrière du palais jusqu’à atteindre le bulbe olfactif. Cette opération se fait naturellement lorsque nous mangeons mais elle peut être accentuée lors d’une dégustation de vin.

Étape 4 : Passer à la dégustation

Lorsque le vin est en bouche, nous pouvons évaluer immédiatement sa puissance et ressentir en priorité sa saveur sucrée. C’est ce que l’on appelle l’attaque. On peut le faire tourner dans sa bouche car l’acidité, le sucré ou l’amertume sont perçus à des endroits différents de la langue. En grumant, c’est-à-dire en aspirant un filet d’air, vous permettrez au nectar de libérer davantage d’arômes. Mais on peut aussi mâcher le vin comme un aliment. En se mélangeant au vin, la salive va le chauffer et accentuer toutes ses saveurs.

Le milieu de bouche est le moment où tous les arômes se développent. Cette étape va permettre de ressentir toute la texture d’un vin, sa densité et sa finesse. C’est également à ce moment-là que l’on perçoit l’acidité et les tanins.

Enfin, la finale est l’étape durant laquelle toutes les saveurs se développent en bouche et où vous aurez une impression générale du cru gouté.
Mais même une fois avalé ou recraché, le vin continuera à révéler certaines saveurs. C’est ce que l’on appelle la longueur en bouche. Un grand vin pourra se reconnaître par sa capacité à se développer en bouche même une fois avalé. Cette longueur en bouche est une notion qualitative car il s’agit de la persistance des arômes en bouche mais c’est aussi une notion quantitative car cette persistance se mesure en caudalie (1 caudalie = 1 seconde).

La dégustation d’un vin est un moment convivial, de partage. Il est donc tout aussi important d’échanger avec les autres convives sur ce que chacun a ressenti concernant l’impression générale du vin, son intensité, les arômes détectés, etc.

Pour vous aider à utiliser le bon vocabulaire, vous pourrez vous reporter à notre précédent article : « Tous les termes à connaitre autour du vin. »

Et enfin, pour accompagner votre dégustation, Ma Cave à Vin vous propose une large sélection d’accessoires de dégustation dont des crachoirs à vin, accessoires pour l’ouverture des vins et la préservation des bouteilles ouvertes.

Les vins à déguster tout l’été !

L’été est installé et avec lui, le temps des apéritifs et repas en plein air !
Apéritif entre amis, soirée festive, barbecue ou pique-nique, c’est le moment de se faire plaisir et de régalez nos papilles. Mais quels vins déguster quand les températures montent ? Ma Cave à Vin vous donne quelques conseils.

Les incontournables

Le rosé est évidemment le vin le plus bu en été. Mais attention, certains rosés sont plus sucrés que d’autres et donc moins rafraîchissants. Préférez un rosé sec et fruité, comme un AOC Côte de Provence servi entre 6 et 8° et pour que la bouteille reste à portée de main et à la bonne température, Ma Cave à Vin vous conseille d’opter pour un rafraîchisseur de bouteille.

Le vin blanc reste également un incontournable des soirées d’été. Très agréable à l’apéritif, il accompagne aussi très bien les crustacés ou le poisson grillé. Gardez les moelleux et sucrés pour une période moins chaude et choisissez un blanc léger et peu sucré, comme un AOC Picpoul de Pinet du Languedoc par exemple et dégustez-le entre 8 et 10°. Entreposées dans une cave à vin de service, vos bouteilles seront à la température idéale même pour vos dégustations improvisées.

Quel vin rouge privilégier en été ?

Le vin rouge n’est pas à oublier en été. Un vin rouge léger, comme un AOC Bourgueil – Val de Loire, sera parfait pour accompagner de la viande cuite au barbecue ou même pour déguster à l’apéritif avec une planche de charcuterie et fromages. En période de chaleur, le vin rouge se dégustera un peu plus frais que d’habitude mais pas trop non plus pour ne pas altérer son goût et ses arômes, l’idéal étant entre 12 et 14°. Ma Cave à Vin vous propose une cave de chambrage afin de garder quelques bouteilles à bonne température de dégustation.

Pensez aux cocktails à base de vin

Mais le vin n’est pas seulement réservé pour la dégustation, il s’accommode aussi en cocktail. Il y a bien sûr l’indétrônable Sangria à base de vin rouge (ou vin blanc) et de fruits de saison, sans oublier le très en vogue Spritz constitué de Prosecco (vin pétillant italien), de Campari et d’eau pétillante. Mais il y a aussi la Marquisette à base, entre autres, de champagne et de vin blanc. Et, pour un peu plus d’exotisme, citons le Wine Caïpi composé de vin blanc moelleux, de crème de framboise, de gingembre et citron vert.

Alors, il n’y a plus qu’à choisir. Bonne dégustation !

Les régions viticoles du Portugal: le Minho

vignoble_minho

Notre périple dans les régions viticoles du Portugal ne peut pas terminer sans s’arrêter sur la plus grande zone viticole portugaise: la région du Minho. Située au nord-ouest du pays, cette province historique doit son nom au fleuve Minho qui la sépare de la communauté autonome espagnole la Galice. La région est limitée au sud par le fleuve Lima, à l’ouest par l’océan Atlantique, tandis qu’à l’est se trouvent des massifs montagneux, « Serra da Paneda » ayant l’altitude la plus élevée.

Le climat est de type océanique avec des températures douces toute l’année, de petites amplitudes thermiques et une forte pluviosité, ce qui favorise la présence d’un niveau d’humidité atmosphérique assez élevé. Les montagnes présentes à l’est du littoral limitent les influences du climat océanique ce qui favorise l’installation de plusieurs types de micro-climats. Toutes ces conditions climatiques présentes dans la région contribuent à la production des vins aux arômes frais et fruités.

La superficie du vignoble du Minho est d’environ 35 000 ha, ce qui représente presque 15% de la superficie du vignoble portugais, mais celui-ci est particulièrement morcelé. C’est pourquoi, chaque producteur possède, en général, moins d’un hectare de vignes. Les cépages blancs les plus répandus dans la région sont: Arinto, Alvarinho, Trajadura, Azal, Loureiro et Avesso. Les vins rouges sont produits à partir des cépages tels que Borraçal, Vinhão ou Brancelho. Contrairement aux vins blancs qui sont largement exportés, les rouges du Minho sont consommés plutôt au niveau local.

Il est important de mentionner le fait que le Minho est la région où est produit le célèbre vin portugais Vinho Verde (vin vert) qui est connu mondialement. Cette appellation produit des vins blancs, rouges et plus rarement des vins rosés, mais la variété la plus répandue sont les blancs. Ces vins ne demandent pas un processus de vieillissement, car on utilise pour leur production des raisins qui n’atteignent pas une grande dose de sucre.

Contrairement aux attentes, le nom de « Vinho Verde » ne fait pas référence à la couleur de ce vin, mais à la fraîcheur de sa jeunesse. Ce blanc tranquille est un vin léger, frais et acidulé, élaboré à partir des cépages Alvarinho, Arinto et Loureiro. Il est un vin très vif en bouche, au nez fin, avec des sensations aromatiques et un parfum légèrement citronné. Il doit être servi à une température de 8-10°C. En ce qui concerne l’accord avec les mets, vous pouvez choisir le Vinho Verde pour accompagner les apéritifs frais ou les plats à base de poissons et de fruits de mer. Autrement dit, il s’accommode très bien avec la gastronomie locale.

Le Vinho Verde est un vin à boire rapidement, il ne permet donc pas une conservation de longue durée. Si votre collection de vins du Portugal contient des bouteilles du Minho, nous vous conseillons de choisir les caves à vin de service de la marque Haier afin de préparer ces vins à une température optimale de dégustation.

Les régions viticoles d’Espagne: les Canaries

vignoble_canaries

Les îles Canaries font partie des dix-sept communautés autonomes de l’Espagne. Situées dans un archipel atlantique, au large des côtes de l’Afrique saharienne, elles cachent des paysages merveilleux et contrastés et constituent l’endroit idéal pour passer des vacances. L’archipel est composé de sept îles principales: Fuerteventura et Lanzarote à l’est, El Hierro et La Palma à l’ouest, tandis qu’au centre se trouvent les îles Grande Canarie, Tenerife et La Gomera.

Les Canaries sont devenues une zone viticole d’exception malgré des conditions climatiques qui ne semblent pas du tout favorables à la culture de la vigne: sols arides, vents sahariens, climat sec. En effet, le sol volcanique et l’adaptation des cépages à la diversité des microclimats de la région ont permis le développement d’un véritable patrimoine vinicole avec des caractéristiques uniques.

Avec 14 550 hectares de vignoble, les vins de grande qualité produits dans les Canaries vous surprendront sans aucun doute avec leurs sensations différentes. Les cépages les plus répandus dans la région sont le Listan Blanco, le Listan Negro, la Malvasia et la Negramoll.

El Hierro Blanco est un vin blanc frais et fruité issu du cépage Listan Blanco. D’ailleurs, les blancs sont les vins les plus typiques de l’île d’El Hierro. El Hierro Blanco possède un arôme doux et savoureux avec des notes herbacées. Il est très bon comme apéritif, mais peut aussi accompagner avec succès les fruits de mer ou les poissons gras. A servir à 7-10 °C !

El Hierro Tinto est un vin rouge corsé avec un arôme puissant, des notes fruitées et une robe rouge intense. Il permet le vieillissement de courte durée et peut être choisi comme accompagnement pour les viandes blanches et rouges, les volailles, les pâtes, les légumes ou les fromages frais. El Hierro Tinto est servi d’habitude dans des verres ballon à une température de 12-15 °C.

Les vins de Malvasia ont apporté beaucoup de notoriété à la région depuis le XVIème siècle, ce cépage restant même à présent le cépage-roi de certaines zones. La Malvasia de Lanzarote est un vin de liqueur avec des senteurs d’amande et une légère acidité. Vin de longue garde, il est excellent avec des friandises et des fruits. La vigne utilisée pour la production de la Malvasia de Lanzarote est cultivée sur des cendres volcaniques.

Un autre exemple de vin de liqueur serait la Malvasia de Fuencaliente qui se distingue par son arôme ample avec beaucoup de nuances. Celui-ci possède des senteurs de confiture et assure une finale douce-amère. Il se sert d’habitude dans de petits verres à dessert à une température de 13-16 °C et se conserve plus longtemps.

Pour assurer une conservation optimale de vos vins de Malvasia, Ma Cave à Vin vous propose d’opter pour des caves à vins de la marque Transtherm qui sont spécialement conçues pour faire vieillir vos bouteilles dans les meilleures conditions.
Par contre, pour vos vins des Canaries qui ne permettent pas une garde plus longue, vous trouverez aussi sur notre site des caves à vins de service.

Les régions viticoles d’Italie: les Pouilles

vignoble_pouilles

Notre périple dans les régions viticoles d’Italie se poursuit cette fois-ci jusqu’au « talon de la botte » italienne: les Pouilles. Cette magnifique région située dans le sud-est de l’Italie est baignée par la Mer Ionienne et la Mer Adriatique. Au nord, elle est délimitée par la région de Molise, au sud-ouest par la Basilicate et à l’ouest par la Campanie.
La région des Pouilles est la moins montagneuse d’Italie, son relief étant principalement composé de plaines et de collines. Dans ces zones, le climat est méditerranéen avec des hivers doux et des étés secs et chauds. Les régions les plus élevées se trouvent sous l’influence du climat continental, ce qui signifie que les hivers apportent davantage de précipitations.

Les Pouilles ont une longue tradition vinicole qui date de l’époque des Phéniciens. A l’heure actuelle, les vignobles de la région s’étendent sur 110 000 hectares et assurent une production d’environ 8 millions d’hectolitres de vin. Même si les vins des Pouilles n’ont pas connu une notoriété particulière dans un premier temps, les sols propices et l’adaptation des producteurs aux nouvelles exigences du marché ont marqué le début d’une nouvelle époque pour les vins de cette région qui ont commencé à acquérir une réputation internationale. Ainsi, les producteurs se sont orientés davantage vers des vins de première qualité à un très bon rapport qualité/prix, élaborés tant à partir des cépages autochtones que des cépages étrangers.

Pour les vins rouges, les cépages dominants sont le Bombino Nero, le Primitivo, l’Ottavianello, le Negro Amaro, l’Uva Nera di Troja ou le Somarello, tandis que le Verdeca, le Bombino Bianco, le Falanghina et le Fiano sont utilisés pour la production des blancs.

Le Primitivo di Manduria est un vin rouge tranquille avec un arôme persistant et bien structuré. Son nom provient du cépage utilisé pour sa production. Il est conseillé de servir ce vin de couleur rouge rubis intense aux reflets pourpres à une température de 18-20 °C. Il peut être associé avec des produits de charcuteries affinés, fromages de brebis, viandes de porc ou d’agneau, produits appartenant à la cuisine méditerranéenne. Les trois aspects essentiels qui viennent à l’esprit après l’avoir goûté sont: rondeur, puissance, épices…

Un autre exemple de vin rouge tranquille est le Salice Salentino qui est produit avec du raisin des cépages Negro Amaro. Avec sa robe rouge rubis, ce vin épicé et fruité vous enchantera grâce à ses notes de cacao et de pain grillé. Sa température de service est de 16-18 °C. Les mets idéaux pour accompagner le Salice Salentino sont les viandes rouges, les fromages très affinés, les pâtes ou les poivrons farcis. Il peut être conservé sur le moyen ou long terme.

Sur la liste des blancs doux produits dans la région des Pouilles, une place privilégiée est occupée par le Moscato di Trani. Ce vin à l’arôme intense et long en bouche se distingue par ses nuances de fleurs des champs et d’agrumes. Il accompagne avec succès les desserts à la crème, les gâteaux secs ou le massepain. Le Moscato di Trani peut vieillir pendant quelques années, mais vous pouvez vous régaler de son arôme même lorsqu’il est plus jeune. Si vous préférez plutôt les blancs tranquilles, nous vous proposons d’essayer le Castel del Monte Bianco, un vin fin et délicat avec une robe jaune paille et des reflets verts clairs.

Quel que soit votre choix de bouteilles de vin de la région des Pouilles, Ma Cave à Vin met à votre disposition une gamme complète de caves à vin multi-usages de la marque KitchenAid pour conserver vos vins ou pour les préparer à la température de service.

Les régions viticoles d’Italie: la Calabre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Calabre est une région viticole située à l’extrémité sud-ouest de l’Italie. Elle est baignée par les eaux de la Mer Ionienne à l’est et de la Mer Tyrrhénienne à l’ouest. La région est séparée de la Sicile par le détroit de Messine. Au nord, elle est bordée par la Basilicate.

La région de la Calabre est divisée en 5 provinces: Catanzaro, Cosenza, Crotone, Reggio de Calabre et Vibo Valentia. Le relief est composé principalement de massifs montagneux. De hautes falaises cachent des paysages splendides, parfois encore sauvages.
Le climat de la région est méditerranéen, marqué par une longue sécheresse estivale. Les températures peuvent même atteindre 40°C durant l’été. Les hivers sont assez doux dans la région des plaines, sinon plutôt froids. Les automnes et les printemps sont pluvieux.

La Calabre a une longue tradition vinicole qui date de l’époque des Grecs. La viticulture a d’ailleurs longtemps joué un rôle important dans le développement économique de la région, celle-ci étant reconnue pour la production de vins de haute qualité.
La production actuelle de vins DOC se monte à environ 55 000 hectolitres, valeur assez modeste si on la compare à la production totale des DOC au niveau de l’Italie qui est de 12 millions d’hectolitres.

Parmi les cépages les plus connus qui dominent dans la région, nous pouvons citer le Greco en blanc, le Gaglioppo en rouge, ainsi que le Trebbiano Toscano ou le Nerello Cappuccio.

Le Greco di Bianco est un vin blanc doux, fabriqué à partir de raisins cultivés sur les côtes ioniennes de la région de Calabre. Avec sa robe jaune d’or et ses notes fruitées d’abricot et d’amande, ce vin peut être consommé seul, en fin de repas, mais il peut aussi accompagner les gâteaux riches et structurés ou les plats à base de foie gras et de fromages. Sa température de service est de 10-12 °C. Découvrez toutes nos caves de service pour mettre vos vins à la température de dégustation idéale.

Le Cirò Rosso est un vin rouge tranquille idéal pour accompagner les viandes rouges et de gibier ou les plats de charcuterie à base de lard et d’épices. Il doit être servi à une température comprise entre 18-20 °C dans des verres ballons.

Pour les amateurs de blancs tranquilles, le Scavigna Bianco est un très bon choix. Ce vin qui vous surprendra avec son arôme intense et persistant peut être conservé quelques années dans une cave à vin. Il se déguste à 10-12 °C et se marie très bien avec les plats à base de poissons, les légumes verts ou les fromages de brebis et de chèvre.

Pour déguster vos vins blancs ou rouges en provenance de Calabre à une température optimale ou pour faire vieillir vos vins dans les meilleures conditions, Ma Cave à Vin met à votre disposition ses caves à vin de la marque Calice.

Les régions viticoles d’Espagne: la Catalogne

region_viticole_catalogne

Notre voyage viticole espagnol se poursuit dans une région où la viticulture est très ancienne: la Catalogne. Les Grecs et les Phéniciens y ont été les premiers à se lancer dans la culture de la vigne, il y a 3 000 ans. Grâce aux moines au cours du Moyen Âge, la viticulture devient une tradition. De nos jours, la Catalogne compte 11 appellations AO et une seule AOC.

La région bénéficie d’un climat méditerranéen influencé par la variété du relief. Le Nord-Ouest est ainsi plutôt sous une influence montagnarde à cause de l’altitude à laquelle il se situe, tandis qu’au Nord-Est la présence des vents explique un climat plus sec, très favorable à la production des vins secs et doux naturels. Au centre de la région, nous pouvons sentir les influences de la mer, tandis que le sud est une zone plus humide et permet la production de vins blancs tranquilles ou effervescents de qualité.

Pour les cépages rouges, les vignerons préfèrent sauvegarder la tradition et cultiver des cépages locaux comme le Grenache, le Lledoner pelut, le Mourvèdre ou le Carignan. Quelques cépages français ont été également introduits: le Syrah, la Cabernet Sauvignon, le Merlot ou le Pinot noir.

Les cépages blancs sont également des cépages traditionnels : le Macabeu, le Parellada ou le Xarel-lo. Les vins blancs sont eux aussi sous une certaine influence française : le Chardonnay, le Sauvignon et le Chenin sont des cépages français utilisés dans la production des vins blancs.

Compte tenu de la variété du relief, du climat et des cépages utilisés, il va sans dire que les vins sont uniques et de grande qualité.

Le Conca de Barbero est une zone AO populaire pour ses vins blancs ou rosés de qualité issus du raisin Trepat. Le Conca de Barbero blanc est un vin assez intense aux arômes fruités et aux notes d’agrumes. A servir à une température comprise entre 7-10 °C avec les poissons gras, les fruits de mer ou les fromages. Avec le temps, il perd ses arômes, donc il faut le consommer très rapidement. Le Conca de Barbero rosé est typique de cette région. Ses arômes savoureux et fruités en font un compagnon parfait pour les mets à base de légumes verts, les pâtes et les charcuteries hors du commun. Le blanc est issu du Picapoll, du Macabeu, du Chardonnay, de la Parellada et du Sauvignon blanc et du Gewürztraminer. Très proche du Conca de Barbero blanc, ce vin aussi fait bon mariage avec les poissons gras, les fruits de mer, ainsi que les apéritifs. Respectez sa température de service: 10-12 °C. Ce vin résiste jusqu’à 5 ans de garde, donc une cave de vieillissement conservation ou de vieillesement est le meilleur choix pour lui.
Le rouge de Pla de Bages est un vin élégant et puissant à garder jusqu’à huit ans. Il est à son avantage avec les légumes, viandes, volailles ainsi que des pâtes. Le servir à 14-17 °C!
Pour votre collection de vins de Catalogne, votre spécialiste de caves à vins Ma Cave à Vin vous propose ses caves de vieillissement et ses caves de conservation Liebherr, une marque prestigieuse active dans le domaine des caves à vin depuis 50 ans.

Les régions viticoles d’Italie: la Vallée d’Aoste

region_viticole_vallee_aoste

La Vallée d’Aoste possède la plus petite région viticole italienne car elle ne dispose que d’une seule zone DOC, à son nom.

La région est sous les influences du climat continental : les hivers sont froids, les étés chauds et secs, les pluies sont fréquentes pendant le printemps et l’automne. De fortes variations de température sont aussi à noter dans la Vallée d’Aoste.

La spécificité et l’unicité de cette région viticole tient au fait qu’elle est encaissée entre de hautes montagnes, la vigne est cultivée sur des terrasses caillouteuses à une altitude comprise entre 300 et 1200 m. En raison de ce climat, la vigne connaît un cycle végétatif plus long, les vendanges ont lieu seulement à la fin octobre (parfois sous la neige).

La montagne a une grande influence non seulement sur le climat, mais aussi sur le sol : plus argileux au pied de la vallée (ce qui donne naissance à des vins plus riches), celui-ci devient calcaire avec l’augmentation de l’altitude. Son emplacement a sauvé cette région du phylloxéra qui a fait des ravages dans presque toutes les grandes régions viticoles d’Europe. Tous les cépages indigènes ont ainsi été conservés et utilisés pour faire les vins uniques de la Vallée d’Aoste.

L’histoire du vin valdôtain a commencé au 5ème siècle avant JC et son vignoble a connu un fort développement au Moyen-Âge. Les vignerons valdôtains ont toujours eu une vraie passion pour la culture de la vigne et ceci se voit dans la qualité des vins produits.

Parmi les cépages autochtones, nous pouvons citer le Petit Rouge, le Prëmetta, le Cornalin et le Mayolet.
Outre les cépages autochtones, des cépages provenant d’autres zones sont également utilisés dans la production du vin. Les plus populaires d’entre eux sont les piémontais (le Piémont est la région voisine) comme le Nebbiolo, le Dolcetto ou le Moscato, mais les cépages français (le Chardonnay, le Gamay et le Pinot) ou germaniques (le Müller Thurgau) sont également utilisés.

Même si dans le passé la Vallée d’Aoste n’était pas considéré comme une  »vraie » région viticole, de nos jours d’un point de vue œnologique, elle peut être caractérisée par sa qualité. 75% de la production est constituée de vins rouges, les blancs occupant seulement un quart du total produit.

Le Donna est l’un des vins rouges tranquilles les plus connus de la région. Issu du nebbiolo, il possède une robe rouge rubis, et diffuse des notes florales très fines et persistantes. Grâce à ses arômes il se marie bien avec les viandes rouges, les plats à base de riz ou les fromages locaux. Vous devez boire ce vin assez jeune, il ne résiste pas à une longue garde.

Le blanc de Morgex et de la Salle est un blanc tranquille, d’un jaune paille à notes florales et fruitées. Ce vin est excellent avec les apéritifs, mais peut aussi bien accompagner les mets en sauces ou les charcuteries de la région. Température de service 8-10 °C. Ce vin est de longue garde, tout comme le grand Barbaresco. En comparaison avec des autres vins sa température de service est élevée, 18-20 °C.

D’autres vins méritent aussi d’être cités comme le Nus, le Nus malvoisie, le Chambave (un des vins valdôtains les plus typiques) ou le Torrette (le vin à la plus forte production dans la région).

Pour bien conserver les vins valdôtains rouges et blancs, Ma Cave à Vin met à votre disposition une vaste collection de caves à vins diversifiées, ainsi que des clayettes et accessoires pour toutes les caves à vin.

Les régions viticoles d’Italie: les Abruzzes

vignoble_abruzzes
Les Abruzzes sont une région viticole située en Italie centrale où la viticulture est présente depuis l’Antiquité. Ce territoire montagnard dispose de toutes les conditions nécessaires à la culture de la vigne. Le climat méditerranéen de la région est caractérisé par des étés chauds et des hivers secs et humides. En comparaison avec d’autres régions viticoles italiennes, les précipitations sont plus abondantes et les températures plus basses.

Le raisin obtenu dans de telles conditions climatiques donne naissance à des vins de qualité, légers et assez acides. Nombre des cépages de la région sont cultivés depuis l’Antiquité, et ils se sont diversifiés au fil du temps. Les cépages les plus souvent utilisés par les vignerons des Abruzzes sont la Malvasia, le Moscato, le Pecorino, le Chardonnay et la Passerina qui sont tous des cépages à baies blanches. Le Montepulciano est le seule à produire des vins rouges dignes de fierté.

Même si les Abruzzes constituent juste une petite région, on y produit de grands vins qui méritent d’être cités. Parmi ces vins, trois ont obtenu une appellation DOC: le Controguerra Rosso, le Montepulciano d’Abruzzo et le Trebbiano d’Abruzzo.

Le Controguerra Rosso est un vin rouge tranquille DOC apprécié par les italiens et à l’étranger. Pour un mariage réussi, choisissez des côtelettes d’agneau, des risottos ou des fromages de brebis comme accompagnements. N’oubliez pas de servir le Controguerra Rosso à la température appropriée, entre 18 et 20 °C.

Un autre vin important de la région, le Montepulciano d’Abruzzo a une grande renommée au niveau international parmi les amateurs de vins, ceci à juste titre. Ce vin robuste dispose d’un bon potentiel de vieillissement, mais peut être également dégusté jeune. Pour ne pas passer à coté de ses notes douces d’épices vous devez le servir à 18-20 °C.

Pour citer également un blanc tranquille, nous pouvons vous recommander le Trebbiano d’Abruzzo, un vin équilibré qui se marie parfaitement avec les légumes secs, ainsi qu’avec les plats à base de poisson. Dans de bonnes conditions de conservation, il résiste à cinq ans de vieillissement.

Pour bien garder les vins structurés et modernes des Abruzzes, Ma Cave à Vin vous propose ses caves à vin de la marque prestigieuse Transtherm. Grâce à leur technologie innovante, elles s’adaptent à n’importe quel environnement.

Quel tire-bouchon choisir?

accessoires vin

Apparu dans la première moitié du XVIIe siècle, le tire-bouchon est devenu l’instrument essentiel de tout sommelier et œnologue (liste non limitative).

Depuis son ancêtre, la vrille à tonneau, le tire-bouchon s’est beaucoup développé à travers l’histoire et un grand nombre de nouveaux modèles ont été inventés: à air, à gaz, à levier (un ou deux), à lame, à cran, électrique etc.

Dans cet article nous présenterons les différents modèles de tire-bouchons proposés dans le commerce pour vous guider et vous aider à choisir celui qui sera le plus approprié pour vos besoins.

Nous connaissons tous les tire-bouchons classiques, ils sont simples, en forme de T. Faciles à utiliser et utiles, ils sont absolument nécessaires dans toute cuisine.

Les tire-bouchons électriques sont des modèles plus complexes, équipés de batteries qui se rechargent facilement. Ils s’adaptent à tous les types de bouchons. De nos jours, leurs designs sont élégants et ils se sentent à leur place dans n’importe quel type d’environnement. Certains tire-bouchons électriques sont aussi équipés d’un coupe-capsules pour la découpe rapide des capsules des bouteilles.

Les tire-bouchons à lame représentent une autre catégorie importante. Appelés aussi bilames ou tourne-bouchons, ils forment une catégorie différente des autres. Ils ne transpercent pas le bouchon de la bouteille et permettent de le remettre après la dégustation. Ceci est très avantageux pour le débouchage des bouteilles dont le bouchon peut casser lors de la traction (à cause du nombre d’années de garde). Un tel tire-bouchon est également idéal pour retirer facilement les bouchons abîmés.

Une autre catégorie est formée par les tire-bouchons à air qui ont un mécanisme assez intéressant: l’air est poussé entre le bouchon et le vin grâce à une aiguille et le bouchon va graduellement sortir de la bouteille. Nous devons reconnaître qu’il s’agit d’une méthode simple et efficace!

Il ne faut pas oublier non plus les tire-bouchons à levier. Beaucoup pensent que déboucher une bouteille avec ce type de tire-bouchon est vraiment facile, presque magique. Quand vous avez bien agrippé le goulot de la bouteille, vous insérez la mèche dans le bouchon. Cette mèche est ensuite bloquée par un mécanisme et quand vous tirez le levier vers le haut, le bouchon saute. Voilà, vous êtes prêt pour la dégustation! Il faut savoir que ce type de tire-bouchon est plutôt utilisé par les sommeliers et les grands amateurs. Ils sont plus chers que les tire-bouchons simples.

Le tire-bouchon sommelier est le dernier type qu’il faut citer. Comme il comprend une mèche à vrille, un couteau pour la capsule ainsi qu’un levier il est en effet excellent pour les sommeliers. L’avantage de cet outil est qu’il tire le bouchon sans l’abîmer.

Quel que soit le type de tire bouchon que vous souhaiterez acheter et utiliser, il est important de ne pas forcer le bouchon, parce que des morceaux de liège peuvent tomber dans le vin.

Sur Ma Cave à Vin, vous trouverez une sélection de tire-bouchons de qualité allant pour tous les goûts.