Comment apprendre à déguster un vin ?

Une main tenant un verre de vin.

Le vin est un alcool complexe qui mérite un peu de connaissance pour être pleinement savouré. Lors d’une dégustation, trois de vos sens seront sollicités. Comment les utiliser ? Dans quel ordre ? À quoi faut-il faire attention ? Nous vous détaillons dans cet article les différentes étapes à suivre pour apprécier de façon optimale votre vin.

Étape 1 : Se mettre dans de bonnes conditions

Tout d’abord, nous souhaitons souligner l’importance du lieu pour une bonne dégustation. Pensez à privilégier des endroits calmes, dépourvus d’odeurs trop prenantes et d’une bonne luminosité. Cela vous permettra de réaliser correctement les prochaines étapes décrites ci-dessous.

De plus, le choix du verre est également à prendre en compte. Si le verre « tulipe » reste le verre traditionnel pour déguster le vin, il existe toute une variété de formes de verre, chacun adapté à la dégustation d’un vin en particulier (voir notre article : « Choisir son verre à vin »). Quoi qu’il en soit, il est important d’avoir un verre à pied et de le tenir soit par le pied (la jambe) soit par la base (la cuvette) afin de ne pas chauffer le vin avec ses mains.

La carafe à décanter tient également un rôle primordial, notamment pour les vins rouges, puisqu’elle permettra au vin de libérer tous ses arômes.

Si nous accordons une grande importance à l’association entre mets et vin lors de nos dîners, une dégustation seule de vin requiert de ne pas être polluée par d’autres goûts qui viendraient fausser nos sensations.

Enfin, il est capital de suivre un certain ordre de dégustation et de commencer par des vins jeunes et terminer sur des vins vieux, plus tanniques et charnus, afin de ne pas saturer rapidement le palais.

Étape 2 : Prendre le temps d’observer

Dans un second temps, l’une des étapes indispensables d’une dégustation de vin consiste à admirer sa robe. Il s’agit donc de prêter un œil attentif à sa couleur, ses nuances et ses reflets.

Observer le vin face à un arrière-plan neutre, de couleur blanche, servira à retranscrire plus fidèlement sa robe. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, utiliser une feuille de papier positionnée à l’arrière de votre verre.
Cette étape vous permettra de déceler quelques indices précieux concernant le type de vin (le cépage), son ancienneté, sa teneur en alcool ou son degré de sucre.

Les reflets de la robe offriront des pistes sur l’âge du vin.
Pour un jeune vin rouge, les reflets ont davantage tendance à se rapprocher d’une couleur pourpre, cerise. Au fil des années, sa couleur évolue et tire vers des tons plus orangés, tuilés.
De même que pour le vin rouge, les reflets du vin blanc sont changeants selon le niveau d’ancienneté de la bouteille. Son nuancier varie entre un jaune pâle pouvant contenir des reflets verts au début, en passant par une couleur or, pour enfin s’arrêter sur un ambré, roux.

La robe du vin peut aussi s’avérer être un bon indicateur pour deviner sa provenance. Les vins produits sur la moitié ouest du pays, correspondant à un climat océanique, auront des caractéristiques différentes de ceux produits sur l’autre moitié de la France, correspondant plutôt à un climat continental. Les vins du Sud auront encore d’autres spécificités.

Les larmes peuvent aider à présumer l’origine du vin. Lorsque l’on fait tournoyer un vin dans son verre, une petite quantité du liquide adhère à la paroi ce qui provoque la formation de gouttelettes qui sont appelées larmes. Elles peuvent être fluides ou épaisses, grasses ou coulantes… et elles donnent des informations précieuses sur le vin, notamment sur sa teneur en sucre. En effet, un vin plus sucré formera des larmes plus lourdes et plus lentes.

Étape 3 : Sentir les arômes

La première étape, appelée premier nez, consiste à approcher le nez de son verre, sentir les effluves qui s’en dégagent et repérer si elles sont puissantes ou plutôt discrètes. Cette étape permet aussi de déceler si le vin présente un défaut.

Ensuite, on peut faire tournoyer le vin dans le verre afin de l’oxygéner et de le sentir à nouveau. Il s’agit du deuxième nez permettant de capter les arômes qui seront nouvellement apparues et qui se seront intensifiées.

Il existe 3 grandes catégories d’arômes : les arômes primaires qui sont issus du cépage ou du terroir, les arômes secondaires provenant de la fermentation du vin et, les arômes tertiaires qui se développent pendant le vieillissement du vin, en fût ou en bouteille.
Ces arômes sont répertoriés en 12 familles : les arômes végétaux, floraux, fruités, épicés, boisés, balsamiques, empyreumatiques (fumé, grillé, café, cacao,…), animal, de confiserie, fermentaires (bière, brioche, pain,…), minérales (pétrole, craie,…) et chimiques (acétone, alcool,…).

La rétro-olfaction est une méthode permettant de « sentir » les arômes du vin grâce à la connexion entre le nez et la bouche. Les arômes suivent une trajectoire à l’arrière du palais jusqu’à atteindre le bulbe olfactif. Cette opération se fait naturellement lorsque nous mangeons mais elle peut être accentuée lors d’une dégustation de vin.

Étape 4 : Passer à la dégustation

Lorsque le vin est en bouche, nous pouvons évaluer immédiatement sa puissance et ressentir en priorité sa saveur sucrée. C’est ce que l’on appelle l’attaque. On peut le faire tourner dans sa bouche car l’acidité, le sucré ou l’amertume sont perçus à des endroits différents de la langue. En grumant, c’est-à-dire en aspirant un filet d’air, vous permettrez au nectar de libérer davantage d’arômes. Mais on peut aussi mâcher le vin comme un aliment. En se mélangeant au vin, la salive va le chauffer et accentuer toutes ses saveurs.

Le milieu de bouche est le moment où tous les arômes se développent. Cette étape va permettre de ressentir toute la texture d’un vin, sa densité et sa finesse. C’est également à ce moment-là que l’on perçoit l’acidité et les tanins.

Enfin, la finale est l’étape durant laquelle toutes les saveurs se développent en bouche et où vous aurez une impression générale du cru gouté.
Mais même une fois avalé ou recraché, le vin continuera à révéler certaines saveurs. C’est ce que l’on appelle la longueur en bouche. Un grand vin pourra se reconnaître par sa capacité à se développer en bouche même une fois avalé. Cette longueur en bouche est une notion qualitative car il s’agit de la persistance des arômes en bouche mais c’est aussi une notion quantitative car cette persistance se mesure en caudalie (1 caudalie = 1 seconde).

La dégustation d’un vin est un moment convivial, de partage. Il est donc tout aussi important d’échanger avec les autres convives sur ce que chacun a ressenti concernant l’impression générale du vin, son intensité, les arômes détectés, etc.

Pour vous aider à utiliser le bon vocabulaire, vous pourrez vous reporter à notre précédent article : « Tous les termes à connaitre autour du vin. »

Et enfin, pour accompagner votre dégustation, Ma Cave à Vin vous propose une large sélection d’accessoires de dégustation dont des crachoirs à vin, accessoires pour l’ouverture des vins et la préservation des bouteilles ouvertes.

Quel accessoire de vin choisir ?

Tout amateur de vin saura qu’il est essentiel de posséder plusieurs accessoires d’œnologie pour retirer toutes les meilleures saveurs d’une bonne bouteille. Dans cet article nous vous aidons à choisir votre verre, tire-bouchon et vous faisons découvrir d’autres produits indispensables.

Tire-Bouchon ACI-CLI124
Tire-Bouchon ACI-CLI124

L’indispensable verre à vin

Pour commencer, choisir un verre à vin seulement pour son esthétisme serait une erreur. Saviez-vous que la forme du verre influencera le goût du vin rouge ? En effet, un vin développera beaucoup plus ses arômes dans un verre large qu’un verre étroit puisqu’il sera plus rapidement exposé à l’oxygène. Il est alors très important de connaître les caractéristiques d’un vin avant de sélectionner le contenant.
Un vin qui supporte très peu l’oxydation devra être servi dans un verre étroit pour éviter qu’il ne perde en goût rapidement. Au contraire, un vin jeune se développera mieux dans un verre à ballon évasé. L’idéal serait d’avoir les deux formes pour s’adapter au vin choisi.

Concernant le vin blanc ou rosé, nous vous conseillons de le servir dans un verre plus petit pour le verser en faible quantité. Cela évitera qu’il perde rapidement en fraîcheur.

Le tire-bouchon

Nombreuses sont les astuces pour ouvrir une bouteille de vin sans tire-bouchon mais nous sommes tous d’accord pour dire que le tire-bouchon reste la meilleure méthode pour ne pas abîmer une bouteille de blanc, rosé ou rouge.
Il existe aujourd’hui une multitude de modèle. Cela commence par le traditionnel tire-bouchon en T mais vous retrouverez aujourd’hui dans le commerce des modèles électriques, à gaz ou à lame. Votre attention devra se porter sur l’utilisation que vous souhaitez en faire, si l’esthétique est important ou si le côté pratique l’emporte. Pour vous aider, notre article « Quel tire-bouchon choisir ? » vous présente chaque modèle. Si vous connaissez déjà le produit que vous voulez, découvrez notre sélection de tire-bouchons.

La carafe

Elément décoratif par excellence, la carafe à vin à pourtant de nombreux avantages gustativement.

Pour choisir votre carafe il sera important de connaitre l’utilisation que vous souhaitez en faire. Allez-vous carafer ou décanter votre vin ? Cela dépendra du type de vin que vous souhaitez y mettre à l’intérieur. S’il s’agit d’un vin jeune (rouge, blanc ou champagne) il faudra le carafer pour lui apporter une bonne aération et développer ses arômes. S’il s’agit d’un vin vieux, il ne faudra surtout pas le carafer aux risques de lui faire perdre toutes ses saveurs. Il faudra plutôt le décanter avec une grande vigilance.
Si vous ne connaissez pas la différence notre article « Carafer ou décanter » saura vous aider.
Enfin, il vous faudra également la choisir selon des critères pratiques : facilité de rangement, lavage rapide, l’esthétisme, etc.

Attention à ne pas faire décanter un vin trop longtemps, 2h avant suffit. Vous pourrez altérer son goût sans pouvoir revenir en arrière.

Bec verseur, tige et seau à glace

Si vous avez tendance à sortir votre vin à la dernière minute, le bec verseur vous apportera d’aérer rapidement votre vin pour en dévoiler ses saveurs. En effet, son bec va permettre d’exposer plus rapidement votre vin à l’oxygène en seulement quelques secondes. Pour amplifier son effet, pensez à servir votre vin dans un verre à ballon large.
La tige rafraichissante ainsi que le seau à glace seront utiles pour conserver la fraicheur de votre bouteille de rosé, blanc ou champagne. Nous vous conseillons de privilégier un seau à glace pour votre champagne. Il gardera ainsi toutes ses fines bulles.

Bonne dégustation !

Comment bien servir son vin ?

Bien servir son vin lors d’un repas entre amis ne nécessite pas forcement de grande connaissance en œnologie. Cependant, il y a quelques règles indispensables à connaitre pour une bonne dégustation.
Rassurez vous, elles seront très simples à mettre en pratique.

Servir son vin à bonne température

Nous ne le dirons jamais assez, un vin servi à bonne température délivrera le meilleur des ses arômes. Une température basse (11°C) fera ressortir l’acidité et la fraicheur d’un vin c’est pourquoi il est conseillé de servir les vins blanc et rosé entre 11 et 12°C. Au contraire, une température comprise entre 16 et 18°C adoucira le tanin du vin et relèvera ses aromes. C’est à cette température que nous vous conseillons de déguster votre vin rouge.

Si vous n’avez pas la chance d’avoir une cave naturelle, nous vous proposons une large gamme de cave à vin mono-température ou multi-usage. Retrouvez toutes nos caves sur notre site www.ma-cave-a-vin.fr

Dans quel ordre servir les vins ?

« Blanc sur rouge rien ne bouge » Cette expression est fréquemment utilisée lorsque nous nous interrogeons sur l’ordre des vins à servir à table. Faut-il commencer par un vin blanc ? Rosé ? Sachez qu’en réalité, ce n’est pas la couleur qui va déterminer l’ordre des vins mais leur puissance. En effet, il n’est pas conseillé de boire un vin corsé, plus prenant en bouche, avant un vin blanc doux. Les tannins du premier imprègneraient le palais et neutraliseraient les arômes plus fruités du second. Nous vous conseillons donc de commencer par les vins frais pour finir sur les vins riches en arômes et puissance.

Comment conserver une bouteille de vin ouverte ?

service du vin
Le Wineart s’intègre parfaitement à votre cuisine et vous permet de conserver vos bouteilles ouvertes jusqu’à 10 jours

Que faire d’une bouteille de vin ouverte ? Comment conserver ses saveurs ? Le vin est-il encore consommable ? De nombreuses questions nous traversent l’esprit au point que nous hésitons parfois à ouvrir une bouteille de vin pour n’en déguster qu’un verre.

Dans cet article nous vous expliquerons les étapes à suivre pour limiter au maximum la perte de saveurs de votre vin et nous vous présenterons aussi les accessoires indispensables. La conservation de votre bouteille n’aura plus de secret pour vous.

Pourquoi bien conserver son vin ?

Souvent négligée et pourtant très importante, la conservation d’une bouteille de vin ouverte est essentielle pour pouvoir la consommer les jours suivant son ouverture.

Qu’il s’agisse d’une bouteille de vin rouge, rosé ou blanc, lors de l’extraction du bouchon, l’air entre en contact avec le vin. C’est à ce moment que se produit le phénomène d’oxydation. Si cette oxydation peut avoir de nombreux bénéfices lorsqu’elle est courte et maîtrisée, notamment dans une carafe avant la dégustation, elle peut en revanche altérer les arômes de votre vin sur le long terme et provoquer une acidité ainsi qu’un goût plat en bouche. 

Combien de temps peut-on garder une bouteille de vin ?

La conservation d’un vin dépend de sa composition. L’acidité du vin blanc le conserve alors que pour le vin rouge, le tannin protégera le vin de l’oxydation. Sans une bonne conservation, un vin blanc sera consommable jusqu’à 24h après ouverture. Un vin rouge pourra atteindre jusqu’à 3 jours.

De façon générale, plus la bouteille restera ouverte et plus l’oxydation sera forte mais ne vous inquiétez pas, grâce à nos précieux conseils et à quelques accessoires adaptés, vous serez en mesure de conserver vos bouteilles de 48h à plusieurs semaines selon les vins et techniques utilisées. Vous pourrez ainsi boire un verre de vin tranquillement sans avoir peur de devoir finir la bouteille ou la gaspiller.

Quelques gestes simples pour conserver votre vin plus longtemps

Avant toutes choses, il y a certaines règles essentielles à connaître. 

Conseil n°1 – Vider l’oxygène de vos bouteilles. Vous l’aurez compris, l’air est un des principaux facteurs d’oxydation du vin. Pour conserver une bouteille ouverte le plus longtemps possible vous devez enlever le maximum d’air dans votre bouteille à l’aide d’accessoire tel que le “Gard’vin”, une pompe à air avec bouchon de préservation intégré. A défaut d’avoir cet indispensable, un simple bouchon de préservation permettra de limiter la perte d’arôme. 

Conseil n°2 – Éloignez votre vin de la lumière. Avez-vous déjà entendu parler du “goût de lumière” ? Tout comme l’air, certains rayons lumineux accélèrent l’oxydation des vins. Il s’agit des rayons ultraviolets (UV). Ces rayonnements, invisibles à l’œil nu, sont générés par la lumière du soleil mais également certaines lumières artificielles. Pour les éviter, nous vous conseillons de conserver votre vin dans une cave à porte pleine ou possédant une vitre anti-UV. Si vous n’en possédez pas, conserver votre vin à l’abri de la lumière.

Conseil n°3 – Maintenir une température stable. Le vin a besoin d’une température stable pour garder au mieux ses saveurs. Pour les bouteilles de vin blanc et rosé, conservez-les après ouverture au réfrigérateur. Quant au vin rouge, si certains préconisent de mettre la bouteille ouverte au réfrigérateur (il faudra penser à la sortir 1h avant la dégustation), il est plus efficace de la mettre dans un endroit sec et frais, idéalement entre 12 et 18°C. 

Quels accessoires choisir pour conserver son vin ?

Les bouchons de conservation

Plusieurs choix s’offrent à vous : 

Le Gard’vin : Il s’agit, pour ce modèle, d’une pompe permettant d’extraire l’air d’une bouteille entamée. A l’aide de son bouchon équipé d’un système on/off vous pourrez voir de manière instantanée si le vin est protégé de l’air. Cette solution vous permet de conserver au maximum les arômes de votre vin mais attention, il ne garde pas les bulles d’un vin pétillant.

Si vous souhaitez voir son fonctionnement, cliquez ici :

  • Bouchon de préservation avec mise sous vide automatique : Il s’agit d’un bouchon universel s’adaptant à tous les goulots. Son utilisation est simple, disposez le bouchon de préservation électrique sur votre bouteille et la mise sous vide de votre bouteille s’effectuera automatiquement. Ce modèle préserve les qualités organoleptiques de votre vin entamé depuis plusieurs jours.
  • Bouchon de conservation : Universel pour s’adapter à tous types de goulot, ce bouchon permet, d’un geste simple, de conserver les bulles et arômes de votre vin.

Les appareils de préservation

  • Wineart : permet de conserver jusqu’à deux bouteilles ouvertes en leur retirant l’air et en les maintenant à la bonne température.
  • Distributeur de vin au verre : ce modèle pratique par sa taille et sa qualité professionnelle ravira un grand nombre d’entre vous. En effet, son faible encombrement lui permettra de trouver facilement une place dans votre cuisine. Il s’adapte également à tout type de bouteilles. Le distributeur de vin au verre Winefit possède trois fonctions essentielles : 
    • Conservation des bouteilles ouvertes par gaz inerte Argon
    • Service du vin avec un dosage prédéfini à l’avance
    • Maintien de la température

Il vous permettra de conserver vos bouteilles ouvertes pendant plusieurs jours.

Comment savoir si un vin n’est plus consommable ?

Avant de goûter votre vin, vérifiez sa couleur. L’oxydation donnera une robe plus sombre à votre vin. En effet, un vin blanc oxydé prendra une couleur ambrée, un vin rouge deviendra marron. Un vin qui n’est plus consommable aura un goût plat voire âcre, légèrement amer et acide.

Bonne dégustation !

Les climatiseurs de caves à vin

image_climatiseur

Les climatiseurs sont des outils conçus pour maintenir la température de conservation d’une cave à vin, spécialement dans le cas d’une cave à vin naturelle. Peu de gens connaissent l’importance des climatiseurs et les nombreux avantages qu’ils apportent aux caves à vin. Dans cet article nous vous donnerons plus d’informations sur les climatiseurs en présentant leurs avantages, ainsi que les différents modèles disponibles sur le marché.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le rôle des climatiseurs est d’assurer une température idéale pour la bonne conservation de vos belles bouteilles.

Chaque amateur de vin sait que la température idéale pour une cave à vin est située entre 10 et 14oC. Pour conserver cette température et éviter les fortes variations, il est recommandé d’avoir un climatiseur installé dans votre cave à vin enterrée. La plupart des modèles disposent d’une turbine qui brasse l’air de la cave à vin afin d’assurer une température homogène.

Ces appareils ne garantissent pas seulement la température idéale de votre cave à vin, mais aussi le taux d’hygrométrie nécessaire, qui comme nous le savons bien doit être de 80%. Les climatiseurs ne laissent pas se dessécher l’air de votre cave à vin, mais maintiennent un taux d’humidité optimal. En effet, une cave à vin naturelle dispose très rarement d’un taux d’humidité optimal, et donc un climatiseur représente une aide précieuse. Vous ne devrez ainsi plus vous préoccuper du risque que les bouchons de vos bouteilles ne pourrissent ou que vos grands crus ne deviennent trop acides, votre collection de vin sera protégée.

De nos jours sur le marché, on trouve différents types de climatiseurs qui s’adaptent parfaitement à n’importe quelle cave à vin: encastré, split, intégré ou bloc-porte sont seulement quelques exemples de la grande variété des climatiseurs. Le niveau sonore est faible dans le cas de chaque design.

Pour vous aider, Ma Cave à Vin vous propose sa collection de climatiseurs de caves naturelles . N’oubliez pas de choisir en fonction du volume de votre cave à vin!