Vins AOC, AOP, IGP : quelles différences ?

Différences vins AOC AOP IGP

Vin AOC, AOP, IGP… Ces acronymes sont des signes officiels de la qualité et de l’origine d’un produit alimentaire, notamment des vins, et doivent probablement vous être familiers. Quelles est l’origine de leur création ? Quelles sont les différences entre ces trois signes ? Que représentent-t-ils dans le marché viticole français et sont-ils vraiment un gage de qualité ? Nous vous aidons à y voir plus clair dans cet article.

Les prémices de l’Appellation d’Origine Contrôlée

Au début du vingtième siècle, le marché du vin était submergé par des vins falsifiés à l’aide de techniques illicites : vin mélangé à de l’eau, raisin séchés importés de Turquie ou de Grèce, etc.
Ces fraudes ont déclenché de grandes manifestations de viticulteurs qui ont débouché sur les premières lois anti-fraude pour protéger le vin naturel, produit de façon traditionnelle.

Le 30 juillet 1935, un décret-loi permet la création de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) et la fondation d’un « Comité National des Appellations d’origine des vins et des eaux-de-vie », aujourd’hui devenu l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité), organisme administratif sous tutelle du Ministère de l’Agriculture. L’INAO a pour mission de reconnaître et protéger les signes officiels d’identification (AOC, AOP, IGP, etc.) et de contrôler le respect des règles permettant leur attribution.

Les différents signes officiels d’identification des vins

Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) :

AOC vin

On parle de vin AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) lorsque toutes les étapes de sa production sont effectuées selon un savoir-faire reconnu, dans une aire géographique définie et unique donnant des caractéristiques propres au vin en question. La notion de terroir est ici très importante.
D’abord initié dans le vin, l’AOC s’est ensuite appliquée, en 1990, à tous les produits agricoles et alimentaires. Cette appellation a un rayon d’application limité à la France mais elle est la première étape pour aller vers l’obtention de la reconnaissance européenne : l’AOP.

Appellation d’Origine Protégée (AOP) :

AOP vin

L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) est une appellation européenne créée en 1992 et étendue au milieu viticole en 2009. Sa principale différence avec l’AOC est son application à l’échelle européenne. Cependant, un vin doit nécessairement obtenir son appellation d’AOC pour être éligible à l’obtention de l’AOP. L’INAO administre les AOC en France, et se charge du lien entre les AOC et les AOP au niveau de l’Union Européenne.

Dans le cadre de l’obtention du signe AOC puis AOP, les vins doivent respecter un cahier des charges imposant des règles strictes concernant :
– Le terroir : Seules certaines communes sont autorisées
– Les dimensions et le rendement maximal de la production viticole : Espacement des pieds de vignes, hauteur du feuillage, hectolitres par hectare défini, etc.
– Les types de vins et les cépages autorisés
– Le titre alcoolique volumique et la richesse en sucre des vins
– La transformation, l’élaboration, l’élevage ou la manutention de ces vins.

Selon les chiffres de l’INAO, on recense 363 vins AOC/AOP en France, qui représentent près de 60% des volumes commercialisés et une production de 22 millions d’hectolitres. La surface du vignoble AOP est de près de 446.000 hectares, soit 60% du vignoble français.

Indication Géographique Protégée (IGP) :

IGP vin

L’Indication Géographique Protégée, ou IGP, a été créée en 1992 et introduite dans le milieu du vin en 2009 en remplacement de l’appellation française « Vin de Pays ». C’est une dénomination européenne, répondant à des critères plus souples que l’AOP et qui protège des vins dont au moins une étape de production a été réalisée dans la zone géographique propre à l’appellation. Ces étapes sont moins astreignantes que celles exigées pour les vins AOP.

La délimitation géographique des IGP ne se limite pas à quelques communes mais à toute une région, le rendement maximal toléré est supérieur à celui des AOC/AOP, les types de vins labellisés IGP sont plus variés et les règles de manutention plus légères.

Selon les chiffres officiels, 74 vins sont identifiés IGP en France. Ils représentent une production de 12,6 millions d’hectolitres (environ 33% des volumes de la production française) et une surface d’exploitation de près de 195.000 hectares, soit 25% du vignoble français.

Une différence de goût ? De qualité ?

différence aop aoc igp vin

Les Appellations d’Origine Contrôlée, les Appellations d’Origine Protégée et l’Indication Géographique Protégée viennent relier un produit à son origine, à son terroir. Ces indications apportent des règles strictes de production, plus coûteuses et plus contrôlées, qui ne sont pas nécessairement gage de qualité du vin, mais qui apportent un respect des origines et des techniques authentiques de fabrication, et une protection juridique des terroirs, à l’échelle de l’Union Européenne.

Nos caves et vitrines à vins sauront préserver et sublimer tous vos crus labellisés AOC, AOP ou IGP !


tableau differences aoc aop igp vin

Caves à vin pose-libre, encastrables ou intégrables : comment s’y retrouver ?

Face à la chaleur qui frappe la France depuis quelques semaines, il est aujourd’hui indispensable de protéger vos bouteilles avec une cave à vin pour éviter que leur goût soit altéré par ces fortes températures. Avant d’acheter votre cave il est essentiel de choisir le type de pose que vous souhaitez. Il existe 3 types de pose : pose-libre, encastrable ou intégrable. Vous devez donc réfléchir en amont de votre achat aux contraintes dont vous disposez mais aussi au modèle que vous souhaitez.
Pour vous aider à comprendre ces termes et faire le bon choix, nos experts vous expliquent tout en détail dans cet article.

Caves à vin pose-libre

Type de pose que nous vendons le plus, les caves à vin pose-libre peuvent être installées où vous le souhaitez dans votre foyer. Vous pourrez la positionner contre un mur ou au milieu d’une pièce pour délimiter un espace. Il y aura cependant quelques règles à respecter qui sont notées directement sur la notice de votre produit. Ces caves peuvent être installées dans un salon, une cuisine mais aussi dans un garage. La grande capacité de stockage que proposent certaines caves est un argument très apprécié par les amateurs de vin.

Important : un appareil en pose-libre ne peut pas s’improviser encastrable. Les modèles encastrables sont spécifiquement conçus pour laisser circuler l’air lorsqu’ils sont installés dans une niche ou dans une colonne. Positionner votre appareil pose-libre dans une niche provoquera son usure prématurée et le rendra beaucoup moins performant.

Commandez votre cave à vin pose-libre

Quelle est la différence entre cave à vin encastrable, enchâssable et intégrable ?

Souvent confondus, ces 3 types de pose sont pourtant bien différents.

Caves à vin encastrables

Présentent essentiellement dans les cuisines, les caves à vin encastrables sont appréciées pour leur esthétisme et leur intégration parfaite dans une pièce. Il existe deux types d’encastrement : sous-plan et en colonne.

Encastrables sous-plan

Une cave encastrable sous-plan est une cave directement posée sur le sol, « insérée » dans une niche entre deux parois et sous un plan de travail. Leurs dimensions sont étudiées pour passer facilement sous un plan de travail à hauteur standard. Nous proposons différentes largeurs vous permettant d’installer une cave à vin même si vous disposez d’un petit espace.

Attention : dans le cas où vous souhaiteriez harmoniser le bas des meubles en posant une plinthe, il sera important de veiller à ce que le système d’aération ne soit pas recouvert pour que l’air puisse circuler librement.

Voir notre sélection de caves à vin sous-plan

Encastrables en colonne

Si vous souhaitez encastrer votre cave dans un meuble en hauteur dit en colonne, ce type de pose est fait pour vous. Les caves à vin encastrables en colonne s’intègrent parfaitement à votre meuble et se disposent dans un caisson à hauteur d’homme.

Notez qu’il est important de garder une aération sur le meuble ou caisson pour laisser l’air circuler. Sans cet espace votre cave perdra en performance. S’il vous semble impossible de faire une aération, nous proposons une gamme de caves à vin encastrables auto-ventilées.

Voir notre sélection de caves à vin en colonne

Caves à vin enchâssables

Il s’agit ici de caves à vin encastrables mais de grande hauteur. Ces caves sont à déposer directement au sol et sont encastrées dans une niche aux dimensions adaptées. Leur hauteur permet d’avoir une plus grande capacité contrairement à une cave à vin encastrée sous plan. Elles existent en 1, 2, 3 zones ce qui signifie que vous pourrez mettre à bonne température plusieurs types de vins à l’intérieur.

Pour chaque modèle, il convient de consulter les conditions d’encastrement ou d’enchâssement requises, afin de préparer au mieux votre niche et votre installation.

Voir notre sélection de caves à vin enchâssables

Caves à vin intégrables

Comme leur nom l’indique, il s’agit de caves à vin totalement intégrables à votre espace. Pour les caves à vin encastrables sous-plan la porte sera complétement habillée pour ne faire plus qu’un avec votre cuisine comme nous le faisons habituellement avec notre lave-vaisselle. Si vous désirez conserver la partie vitrée de votre cave vous pouvez opter pour une cave à vin en colonne où seul le cadre peut être harmonisé avec votre pièce et conserver son design et ainsi mettre en valeur vos bouteilles.

Cette explication vaut également pour les vitrines à vin.

Laissez-vous séduire par le design des vitrines à vin

Au-delà de l’aspect pratique, une cave à vin peut aussi habiller une pièce et y apporter une touche de modernité. Avec une vitrine à vin, non seulement vous décorez votre intérieur de manière originale mais vous offrez en plus un magnifique écrin à vos bouteilles de vin, tout en les conservant et en les mettant à température de dégustation.

Il existe différents types de vitrines à vin ce qui permet de choisir le modèle s’adaptant parfaitement à n’importe quel espace, que l’on soit un particulier ou un professionnel.

La vitrine à vin encastrable

Encastrée directement dans le mur d’une pièce, la vitrine à vin devient alors un véritable élément de décoration de votre intérieur en y apportant style et esthétisme. Il existe même des vitrines de faible profondeur s’intégrant facilement dans les murs de faible épaisseur, permettant de créer une ambiance unique au sein de votre cuisine ou de votre salon. Pour les espaces plus grands, la vitrine encastrable traversante vous permettra d’accéder à vos bouteilles aussi bien par l’avant que par l’arrière tout en créant un espace lumineux pour vos vins.

La vitrine à vin en pose libre

Idéale pour installer votre vitrine où vous le souhaitez, vous pourrez également choisir entre 1, 2, 3 ou 4 faces vitrées afin d’optimiser l’exposition et la mise en valeur de vos vins. Vous pourrez ainsi admirer vos bouteilles sous tous les angles !

Les vitrines à vin en pose libre existent également en version faible profondeur ou en version traversante.

Mise en valeur de vos bouteilles

Ainsi exposées, le choix d’un bon cru sera plus aisé mais vos bouteilles seront également valorisées. L’agencement intérieur peut être entièrement personnalisable et vous pourrez ranger vos bouteilles à l’horizontal, inclinées ou debout, à votre convenance. L’encadrement peut également être personnalisable et choisi parmi différents coloris. Enfin, l’éclairage par LED viendra améliorer la visibilité de vos vins.

Esthétisme et technologie

Si l’esthétisme est de mise avec les vitrines à vin, la technologie n’est pas en reste. En effet, grâce à une technique innovante, certains modèles très polyvalents peuvent être programmés selon votre besoin : à température de service des vins rouges ou à température de service des blancs, rosés ou Champagne ou bien encore à multi-températures étagées de service ou de conservation. Quant à la capacité, elle varie selon les modèles et peut aller de 40 et jusqu’à plus de 300 bouteilles. Mais vous pouvez également assembler plusieurs vitrines pour créer un combiné à vin et ainsi répondre à tous vos besoins de capacité.

Ainsi ces vitrines à vin savent habiller élégamment votre intérieur et contribuent à créer une ambiance unique pour la dégustation de vos vins tout en préservant vos bouteilles.

Venez dès maintenant découvrir l’ensemble de notre gamme de vitrine à vin sur www.ma-cave-a-vin.fr

Quel vin choisir pour un apéritif ?

Saviez-vous que 31% des français prennent un apéritif au minimum au moins une fois par semaine ? Pour un apéritif réussi il convient de suivre quelques règles concernant le choix des vins. En effet, il est par exemple conseillé de servir un alcool léger et peu sucré pour mettre en valeur les petits plats tout en ayant un taux d’alcool relativement faible pour débuter le repas. Dans cet article nous vous aidons à faire les bons choix pour un apéritif réussi.

Quel vin pour un apéritif en été ?

Lors de la saison estivale, nous vous conseillons de privilégier des vins légers pour l’apéritif. Le rosé est très prisé pendant cette période pour son côté frais et fruité qui s’accompagne parfaitement avec des planches de charcuterie ou légumes frais. Un rosé de Provence doit être servi entre 8 et 10°C pour souligner son acidité. Méfiez-vous cependant de leur degré d’alcool qui, contrairement aux croyances, n’a rien à voir avec la couleur du vin. Le vin blanc est également très apprécié en cas de forte chaleur par sa fraicheur. Pour accompagner des noix de cajou ou autres biscuits apéritifs, les vins blancs de Bourgogne ou Languedoc seront parfaits. Les vins blancs moelleux sauront plaire aux amateurs de vins sucrés.

Enfin, les vins rouges peuvent s’inviter sur vos tables à condition de rester léger.

Pour un apéritif plus festif ou plus chic

Le champagne reste une valeur sûre pour apporter un côté chic à votre apéritif. Privilégiez un champagne blanc de blanc de cépage Chardonnay. Son côté acidulé et peu sucré se mariera parfaitement avec des petits fours salés, fruits de mer ou du poisson fumé. Les fines bulles et la fraicheur de ce vin feront sensation auprès de vos convives. Pour un service optimal, servez cette boisson entre 8° et 12°C.

Pour servir vos boissons à bonne température pensez à conserver vos vins dans une cave à vin

Les vins à déguster tout l’été !

L’été est installé et avec lui, le temps des apéritifs et repas en plein air !
Apéritif entre amis, soirée festive, barbecue ou pique-nique, c’est le moment de se faire plaisir et de régalez nos papilles. Mais quels vins déguster quand les températures montent ? Ma Cave à Vin vous donne quelques conseils.

Les incontournables

Le rosé est évidemment le vin le plus bu en été. Mais attention, certains rosés sont plus sucrés que d’autres et donc moins rafraîchissants. Préférez un rosé sec et fruité, comme un AOC Côte de Provence servi entre 6 et 8° et pour que la bouteille reste à portée de main et à la bonne température, Ma Cave à Vin vous conseille d’opter pour un rafraîchisseur de bouteille.

Le vin blanc reste également un incontournable des soirées d’été. Très agréable à l’apéritif, il accompagne aussi très bien les crustacés ou le poisson grillé. Gardez les moelleux et sucrés pour une période moins chaude et choisissez un blanc léger et peu sucré, comme un AOC Picpoul de Pinet du Languedoc par exemple et dégustez-le entre 8 et 10°. Entreposées dans une cave à vin de service, vos bouteilles seront à la température idéale même pour vos dégustations improvisées.

Quel vin rouge privilégier en été ?

Le vin rouge n’est pas à oublier en été. Un vin rouge léger, comme un AOC Bourgueil – Val de Loire, sera parfait pour accompagner de la viande cuite au barbecue ou même pour déguster à l’apéritif avec une planche de charcuterie et fromages. En période de chaleur, le vin rouge se dégustera un peu plus frais que d’habitude mais pas trop non plus pour ne pas altérer son goût et ses arômes, l’idéal étant entre 12 et 14°. Ma Cave à Vin vous propose une cave de chambrage afin de garder quelques bouteilles à bonne température de dégustation.

Pensez aux cocktails à base de vin

Mais le vin n’est pas seulement réservé pour la dégustation, il s’accommode aussi en cocktail. Il y a bien sûr l’indétrônable Sangria à base de vin rouge (ou vin blanc) et de fruits de saison, sans oublier le très en vogue Spritz constitué de Prosecco (vin pétillant italien), de Campari et d’eau pétillante. Mais il y a aussi la Marquisette à base, entre autres, de champagne et de vin blanc. Et, pour un peu plus d’exotisme, citons le Wine Caïpi composé de vin blanc moelleux, de crème de framboise, de gingembre et citron vert.

Alors, il n’y a plus qu’à choisir. Bonne dégustation !

Que veulent dire les capsules sur nos bouteilles de vins ?

Visuel d'une capsule-congé de bouteille de vin verte. Ma Cave à Vin

Nous avons déjà tous déjà remarqué la capsule au-dessus de nos bouchons de couleur vert, orange ou encore bleu. Cependant, peu d’entre nous saurait nous dire à quoi correspondent les informations écrites dessus, ni la signification de la couleur. Pour vous aider à mieux les comprendre, vous retrouverez dans cet article toutes les explications qui vous permettront de choisir plus facilement votre vin au premier coup d’œil.

À quoi servent les capsules-congés de vin ?

Le saviez-vous ? Cette capsule s’appelle une capsule-congé. La capsule correspond à la jupe qui entoure le goulot de la bouteille. Quant au congé, il s’agit du dessus sur lequel est ajouté un pion et une couronne.

La capsule-congé a tout d’abord été créée pour indiquer que la taxe de l’alcool avait bien été acquittée par le producteur auprès de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects (la DGDDI). Sa première et principale utilité est donc légale. Pour être mise en vente sur le sol français, une bouteille de vin doit impérativement disposer d’une capsule ou, dans le cas échant avoir un document d’accompagnement.

Que signifie la couleur sur la capsule ?

La capsule-congé n’a cependant pas qu’un intérêt légal. Elle aide aussi les consommateurs à y voir plus claire.
Les couleurs permettent de distinguer le niveau d’appellation du vin et le type d’alcool qu’il contient.
Vert : Il correspond aux vins tranquilles, qui ne possèdent pas de bulles, et les mousseux. Il s’agit d’un Vin de Qualité Produits dans des Régions Déterminées (VQPRD) c’est-à-dire un vin d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) par exemple.

Bleu : cette couleur indique un vin de pays et/ou un vin de table.

Rouge lie-de-vin : c’est en 2011 que ces caractéristiques sont devenues similaires à celles des couleurs vertes et bleues. Cette règle ne s’applique pas aux mousseux AOC.

Orange : vous retrouverez dans cette catégorie les vins doux naturels qui sont des vins ayant eu leur fermentation stoppée pour garder le sucre du vin. Les vins de liqueur possèdent eux aussi une capsule.

Quelles sont les autres informations ?

Les chiffres

Le premier chiffre au centre de la capsule-congé, présent dans la couronne de couleur, indique généralement le département du producteur mais c’est surtout celui de l’embouteilleur.
Le deuxième correspond au numéro administratif d’agrément de l’embouteilleur.

Les lettres

– R : Récoltant. Cela signifie que le producteur a réalisé toutes les actions de la récolte à la mise en bouteille.

– N : Non-Récoltant / Négociant : le vin mis en bouteille n’a pas été récolté par l’embouteilleur. Il peut provenir de plusieurs récoltants.

– E : Entrepositaire agréé. Le vin a été racheté par une marque ou maison pour être commercialisé en son nom.

Le texte

Nous pouvons lire sur le pion fiscal, partie centrale de la capsule, République française ainsi que les lettres D.G.D.D.I (Direction Générale des Douanes et Droits Indirects). Preuve de l’intérêt légale de cette élément sur la bouteille.

Nouvelle étiquette énergétique, ce qu’il faut savoir

Déjà présente depuis le 1er novembre 2020 sur certains électroménagers, la nouvelle étiquette énergétique deviendra obligatoire au 1er mars 2021. Mais connaissez-vous vraiment son utilité ? Arrivez-vous à comprendre les explications ? Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons réalisé un résumé de tout ce qu’il vous faudra savoir pour choisir un produit économe en énergie.

Qu’est-ce que l’étiquette énergétique ?

A quoi sert cette étiquette ?

Depuis les années 90, l’Union Européenne souhaite mettre en place de nombreuses mesures écologique. C’est dans cette dynamique qu’a été créée l’étiquette énergétique, également appelée étiquette-énergie, en 1992. Cette étiquette permet aux consommateurs d’identifier rapidement et facilement les performances énergétiques d’un produit. L’intérêt étant de lui permettre de comparer des modèles en repérant d’un seul coup d’œil celui qui sera le plus énergivore et ainsi le moins économe.

Comment fonctionne l’étiquette ?

Selon l’électroménager choisi, l’étiquette-énergie possèdera différents critères. Vous retrouverez sur tous l’indice d’efficacité énergétique classé selon les lettres A à G avec un code couleur. G étant la catégorie la plus énergivore. Pour les caves à vin l’étiquette permet également de connaitre le niveau sonore classé maintenant de A à D et la capacité de stockage en nombre de bouteilles type bordelaises.

Pourquoi la faire évoluer ?

Evaluant l’importance de l’aspect économique et écologique de la performance énergétique, les fabricants ont commencé à produire des modèles électroménagers de plus en plus économes. En effet, la lecture pratiquement systématique de l’étiquette énergétique influence l’acte d’achat du consommateur. Nous avons donc vu apparaitre à partir de 2011 de nouvelles catégories : A, A+, A++ ou encore A+++. Force a été de constater que cet ajout a perturbé la lecture du consommateur c’est pourquoi l’Union Européenne a souhaité revenir à la première version.

Quelles sont les nouveautés ?

Nouvelle étiquette énergétique pour cave à vin
Différence entre l’ancienne et la nouvelle étiquette énergétique

Le QR Code

Vraie nouveauté de cette étiquette, un QR code a été intégré pour permettre aux consommateurs de flasher ce code et d’obtenir via leur smartphone toutes les informations produit du fabricant.

Les classes énergétiques

Pour commencer, les catégories de A+ à A+++ ont été supprimées. L’objectif étant pour les fabricants de proposer des produits de plus en plus économes. En effet, un A+ sur l’ancienne étiquette pourrait se retrouver en C dans la nouvelle. Les nouvelles catégories A et B seront plus difficiles à atteindre.

Le niveau sonore

Indiqué avant en décibel uniquement, le niveau sonore des caves à vin sera classé en 4 catégories : A à D. D sera bien entendu la catégorie la plus bruyante. L’objectif pour les fabricants sera de proposer des modèles de plus en plus silencieux afin de limiter au maximum les nuisances sonores.
>> Cliquez ci-après pour plus d’informations sur le niveau sonore d’une cave à vin

Comment voir la consommation des produits Ma Cave à Vin ?

Toutes ces informations sont déjà visibles sur les fiches produits de nos modèles. Il vous suffit de vous rendre sur la cave à vin ou l’électroménager de votre choix et de cliquer sur « Données techniques ». Vous y trouverez toutes les caractéristiques techniques des produits dont ses performances.
Besoin de comparer des produits ? Notre outil de comparaison vous permet de voir en un seul coup d’œil les différences entre deux ou plusieurs modèles. Vous pourrez ainsi faire votre choix en toute sérénité.

Ce qu’il faut retenir

Révision classe energetique etiquettes
Infographie pour comprendre la nouvelle étiquette énergétique

Quels vins servir avec le chocolat ?

Les fêtes de Pâques arrivent à grand pas et vous ravirez bientôt vos papilles de chocolats en tout genre… Mais au fait, quels vins servir avec du chocolat ?

Le vin et le chocolat

Le chocolat fait partie de ces gourmandises absolument formidables !  Tout comme le vin, sa dégustation est très intéressante, car il en existe des sortes diverses et variées.

Toutefois, dû à son goût prononcé et puissant, il est souvent difficile de le marier avec un vin rouge, et encore plus avec un vin blanc. Mais alors, le vin et le chocolat, est-ce possible ?

Accords vins et chocolats

Accord vin et chocolat

Les vins doux naturels comme un Banyuls, un Riversaltes ambré ou un Rasteau possédant des arômes torréfiés pourront convenir parfaitement pour un dessert au chocolat. Ces vins élevés sous bois durant plusieurs années possèdent en effet une palette aromatique caractérisée de notes de cacao, de pralin, de fruits secs qui rappellent l’univers du chocolat ! Et comme ce sont des vins naturels qui sont doux, le contraste s’établira très bien en bouche car leur douceur s’opposera à l’amertume du cacao.

Vin rouge et chocolat : l’association inattendue

vin et chocolat noir

Si vous souhaitez varier les plaisirs, osez alors l’association vin rouge et chocolat ! Le vin rouge se révèle fabuleux car on retrouve des tanins dans les pépins et la peau du raisin noir comme dans la fève de cacao.

Lorsque le chocolat est corsé (80%-85% de cacao), il faudra opter pour un vin fort en tanins, comme un vin de la vallée du Rhône : un Cornas, un Chateauneuf-du-Pape ou un Vaqueyras. Et pour les chocolats un peu plus travaillés aux écorces d’orange ou à la ganache de fruits, vous pouvez choisir les vins rouges un peu plus fruités comme un cabernet de Loire (Chinon, Saumur Champigny) ou un vin du Languedoc comme Le pic saint loup ou le Fitou.

Et pour les chocolats blancs ou au lait, vous pouvez vous tourner vers un vin blanc sec fruité et aromatique comme un Riesling ou un Pinot gris d’Alsace.

Pour votre repas pascal, il vaut donc mieux réserver le Champagne pour l’apéritif ou l’entrée car bien trop acide et peu puissant. Il est à proscrire sur le chocolat ! 😉

Les origines du vin chaud

L’hiver est là et les premiers froids se font ressentir. Avec les fêtes de fin d’année qui approchent, les marchés de Noël font leur apparition un peu partout. Et avec eux, les traditions hivernales comme le vin chaud.

Mais d’où vient cette idée de consommer du vin chaud en hiver? Des origines aux recettes, partons ensemble à la découverte du vin chaud !

Origines du vin chaud

Les origines du vin chaud

Le vin chaud est apparu pour la première fois sous l’Empire romain sous le nom de « conditum paradoxum ». À cette époque, la recette contenait principalement de vin, de miel, d’épices (poivre, safran, laurier, etc.), des dattes. Ce mélange permettait au vin d’être conservé plus longtemps sans s’oxyder.

Le vin chaud au Moyen-âge

C’est au Moyen-Âge que les vins épicés se sont démocratisés en Europe. À cette époque, de nouvelles épices ont fait leur apparition comme les clous de girofle ou la cannelle. Ce vin chaud plus sucré était alors appelé «hypocras ». Par la suite, de nouveaux ingrédients se sont ajoutés comme la cardamome et les agrumes, découverts lors des grandes explorations.

Consommer du vin chaud en hiver vient de l’Europe du Nord et de l’Europe de l’Est. Cette tradition est devenue très populaire en France.

Vin chaud

Notre recette de vin chaud maison

La préparation du vin chaud est réalisée avec une base de vin rouge, à laquelle des fruits (agrumes) et des épices (cannelle) sont ajoutés. Et voici notre recette pour un vin chaud simple et rapide !

  • 1,5 litre de vin rouge
  • 1 citron bio.
  • 1  branche de thym.
  • 1  bâton de cannelle.
  • 2  feuilles de laurier.
  • 3  clous de girofle.
  • 1  étoile de badiane.
  • 200 g de sucre en poudre.

Pour débuter cette recette, il vous faudra verser le vin rouge dans une casserole ainsi que le sucre en poudre. Mélangez afin que le sucre soit totalement dissout.

Ajoutez dans la casserole, la cannelle, l’étoile de badiane et les clous de girofle.

Ensuite, découpez le citron en rondelles, et versez les rondelles dans la casserole ainsi que le thym et le laurier.

Portez très doucement à ébullition. Laissez frémir pendant 5 à 10 min (plus vous faites cuire, plus l’alcool s’évapore).

Versez dans des verres ou des tasses, vous pouvez filtrer le vin.

C’est prêt ! à boire immédiatement car le vin chaud se déguste très chaud.

Bonne dégustation 🙂